Actualités

Les médias de Kisangani appelés à améliorer leur implication pour promouvoir les libertés fondamentales des citoyens durant le processus électoral

Les médias de Kisangani appelés à améliorer leur implication pour promouvoir les libertés fondamentales des citoyens durant le processus électoral

C’était à l’issue d’un forum citoyen organisé par l’ONG Congo en Images en collaboration avec le CSAC et l’UNPC. Cette activité avait pour objectif de faire l’inventaire des textes des lois existants et qui régissent le métier de journaliste. Etaient présents, les rédacteurs en chef et directeurs de programme des radios et télévision de la ville de Kisangani. Une occasion pour l’ONG Congo en images d’évaluer le degré de respect de ce texte par les journalistes durant cette période pré-électorale. A en croire le coordonnateur de l’ONG Congo en Images, COOPENS LUSUNA, cette rencontre était une occasion de lancer un SOS aux journalistes afin d’avoir un comportement responsable pour ne pas impacter négativement sur leurs vies sociales ainsi qu’au processus électoral.

Le coordonnateur provincial ad intérim du conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication a pour sa part estimé que ce forum était une occasion de rappeler aux journalistes certaines décisions et directives de son institution. S’agissant de la question des journalistes candidats, Alexis DUNIA ULIMWENGU signe et persiste, ces derniers devront être écartés des rédactions afin de respecter le principe d’objectivité, d’impartialité et de neutralité.

Conscient de leurs responsabilités, quelques journalistes promettent de faire mieux dans l’intérêt du public en cette période cruciale où la RDC est en pleine période du processus électoral.

Dans le contexte électoral actuel, le non-respect de la déontologie journalistique inquiète plus d’un au niveau du commun de mortel. Si les uns s’accordent à dire que le journaliste respecte bel et bien le code déontologique qui constitue une ligne de conduite à suivre pour le bon exercice de son métier, d’autres reconnaissent que certains hommes des médias violent intentionnellement ou par inadvertance les textes des lois qu’ils sont censés pourtant connaître. Il sied de reconnaitre que certains journalistes restent fidèles aux principes directeurs qui régissent leur métier en travaillant comme indépendant.