Actualités Social Santé

RDC : Félix Tshisekedi met fin à l’état d’urgence

RDC : Félix Tshisekedi met fin à l’état d’urgence

Le président de la République Félix Tshisekedi a décrété le mardi 21 juillet la fin de l’état d’urgence instauré depuis le 24 mars 2020. Dans son adresse à la nation, le président de la République échelonne la reprise des activités suspendues depuis le 24 mars. Le Président  a cependant annoncé la procédure à suivre pour la reprise des activités suspendues pour empêcher la propagation de la pandémie de Coronavirus.

Ainsi donc, le président de la république a annoncé quelques mesures pour la reprise petit à petit de la vie normale. Les écoles vont rouvrir ainsi que les activités économiques.

« A partir de ce 22 juillet 2020, la reprise des activités commerciales : magasins, banques, restaurants, cafés, bars, entreprises, … la reprise des rassemblements, réunions et célébrations, la reprise des transports en commun. A partir du 3 août 2020, la reprise des écoles et des universités, en commençant par les classes et promotions terminales », a annoncé le chef de l’Etat.

« A partir du 15 août 2020, la réouverture des églises et lieux de culte, la reprise des mouvements migratoires interprovinciaux, l’ouverture des ports, aéroports et frontières, la réouverture des discothèques, stades et salles de spectacle », a précisé Félix Tshisekedi.

S’agissant des funérailles, le président de la République indique que les dispositifs restent maintenus.

« Nous dévons vivre avec cette maladie sans peur ni stigmatisation. Nous devons ainsi adapter nos stratégies de lutte et de prévention contre ce fléau. Il doit clairement entendu que la fin de l’Etat d’urgence ne veut pas dire la fin de Coronavirus dans notre pays. Elle implique le retour progressif à la vie normale, en respectant un certain nombre des préalables », prône Félix Tshisekedi.

Il sied de préciser que cette épidémie a causé des conséquences néfastes sur le plan sanitaire, économique et social. Raison pour laquelle le président de la République invite les Congolais au respect des mesures barrières.

L’état d’urgence sanitaire a été décrété par ordonnance présidentielle le 24 mars deux semaines après l’enregistrement du premier cas au pays.

Jean Claude Fundi