Actualités

RDC : les chefs d’établissements mis en garde pour la perception des frais non prévus par la circulaire du ministre de l’EPST.

RDC : les chefs d’établissements mis en garde pour la perception des frais non prévus par la circulaire du ministre de l’EPST.

Les responsables provinciaux et sous provinciaux ainsi que les gestionnaires d’écoles, partenaires éducatifs et chefs d’établissement scolaire qui se hasarderaient à exiger, à autoriser ou à percevoir des frais non prévus dans la circulaire du ministre de l’EPST du 7 octobre 2020 feront l’objet des mesures disciplinaires et des poursuites judiciaires. 

C’est ce qui ressort de la circulaire du ministre de l’EPST Willy Bakonga dont l’objet porte sur les directives de scolarité 2020-2021 adressée à toutes les autorités scolaires tant nationales que provinciales ainsi que les gouverneurs des provinces. 

Dans ce document, le ministre de l’EPST fixe le montant des frais scolaires dans les établissements publics et privés d’enseignement maternel, primaire, secondaire, secondaire et technique. Willy Bakonga rappelle que sous l’impulsion du président de la République, son ministère s’est engagé depuis la rentrée scolaire 2019-2020, dans la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement primaire. Et de poursuivre que l’année 2020-2021 est placée sous le signe de la consolidation et de la pérennisation de la gratuité. 

A l’en croire, les frais scolaires sous toutes leurs formes, sont définitivement et totalement supprimés pour les classes du cycle primaire des établissements publics d’enseignement et ne peuvent ni être mentionnés sur les arrêtés provinciaux portant fixation des frais scolaires ni être exigé aux parents pour quelque motif que ce soit.

Par ailleurs, la circulaire du patron de l’EPST en République démocratique du Congo fixe les frais du minerval et de bulletin scolaire à 1 000 francs congolais pour chaque cas par élève. Du moins, les frais scolaires et de fonctionnement aux niveaux maternel, secondaire général, cycle court et des humanités seront fixés conformément à l’article 177 de la loi cadre de l’enseignement national par  arrêté des gouverneurs des provinces sur proposition de la commission provinciale de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel.

La rentrée scolaire pour l’année scolaire 2020-2021 est fixée au 12 octobre 2020 et se clôture le 23 juillet 2020.

Jean Claude Fundi