Actualités Social

RDC : réunion de haute portée sur le DDR-C sous le leadership de trois gouverneurs des provinces de l’Est.

RDC : réunion de haute portée sur le DDR-C sous le leadership de trois gouverneurs des provinces de l’Est.

C’est depuis plus d’une semaine que les gouverneurs des provinces de l’Ituri, Nord-Kivu et Sud-Kivu séjournent à Kinshasa la capitale de la République Démocratique du Congo sur invitation des autorités nationales. L’objet de cette mission officielle de ces trois gouverneurs s’inscrit dans le cadre des questions sécuritaires qui prévaut dans leurs provinces respectives caractérisées par les groupes armés.

Dans le but de trouver des solutions à cette question, une réunion de haute portée axée sur le DDR-C (démobilisation désarmement et réinsertion communautaire) sous le leadership de trois gouverneurs (Ituri, Nord-Kivu et Sud-Kivu) a regroupé un fil des bailleurs de fonds : les USA, Canada, Union Européenne, Japon, Grande Bretagne, Suisse, Monusco, Belgique, Pays-Bas, France pour ne citer que ceux là.

Les trois gouverneurs de province ont dans leur présentation préliminaire abordé plusieurs questions. Parmi lesquelles on note : la situation sécuritaire préoccupante et caractérisée par l’activisme des gangs. Ils ont démontré les insuffisances majeures dans la conduite des différents processus passé du DDR (démobilisation désarmement et réinsertion) tout en insistant sur les conséquences néfastes de l’activisme sur l’économie et le développement.

L’occasion a été indiqué pour les gouverneurs de l’Ituri, Nord-Kivu et Sud-Kivu de rappeler l’insuffisance d’un programme holistique prenant en compte les populations touchées par les atrocités y compris le relèvement communautaire.

Abordant les approches, les gouverneurs de ces trois provinces ont émis le besoin de la restauration de l’autorité de l’État (justice, administration et PNC), du dialogue pour la mobilisation collective autour de la démobilisation,désarmement  et réinsertion communautaire mais aussi la réinsertion et réintégration avec un focus sur les jeunes vulnérables, ex combattants et population victime.

Pour Jean Bamanisa Saidi,gouverneur  de la province de l’ituri, la nouvelle approche de la démobilisation désarmement et réinsertion communautaire appelle à un investissement spécial au niveau local pour que les ex combattants ne retombent plus dans la criminalité car leurs milieux auront des activités économiques, bref avoir des projets communautaires.

Les provinces de l’Ituri, Nord-Kivu et Sud-Kivu constituent le bastion des groupes armés qui sèment la terreur à la population civile entrainant ainsi plusieurs milliers des déplacés internes mais aussi l’accroissement de l’insécurité et de la destruction du tissu économique.

Jean Claude Lundi.