Actualités Social

SOCIETE : Une année après sa création, la fondation MANIK sur la bonne voie.

SOCIETE : Une année après sa création, la fondation MANIK sur la bonne voie.

Une année après sa création, la fondation MANIK, une œuvre de la sénatrice Madeleine Nikomba qui s’est fixé comme objectif principal le développement socio – économique, redonne du sourire à certains nécessiteux.

Dans son actif, cette structure sans but lucratif a volé au secours des étudiants ainsi de nécessiteux de soins de santé.

C’est dans cette optique que la fondation MANIK a octroyé cinq bourses d’études universitaires à cinq filles du territoire d’Isangi (province de la Tshopo) après un test organisé à cette fin. L’une des lauréates poursuit ses études à Kinshasa et les quatre autres sont inscrites à l’Université de Kisangani.
S’agissant du volet sanitaire, la fondation MANIK  a, grâce à sa collaboration avec Sunshine Foundation et les médecins espagnols, procédés à une campagne de consultation des maladies chirurgicales pédiatriques. Ces consultations ont abouti à une intervention chirurgicale et prise en charge gratuite de quatre-vingt personnes. Dans le même ordre d’idée, la fondation MANIK a facilité le déplacement et la prise en charge en Espagne pendant sept mois, d’un enfant souffrant de la tumeur de Berkit.


En dehors des œuvres caritatives, la fondation a un centre médical dans la périphérie de la ville de Kisangani permettant ainsi l’accès aux soins de santé mais aussi, l’assistance des Drépanocytaires (malades SS).

Pour la sénatrice Madeleine NIKOMBA, comme toutes les autres ASBL, certaines perceptives d’avenir sont dans la gibecière de sa fondation, mais elle a préféré les taire pour de raison de principe.

«  …Perspectives d’avenir je n’aime pas parler des projets. Ceci va de mon principe, les œuvres doivent être plus éloquentes…S’agissant de grandes réalisations, je ne sais pas si elles sont grandes mais je préfère plutôt parler de réalisations tout simplement… », s’est confié en ces termes à notre rédaction. 

Cette élue des élus précise vouloir imprimé un leadership et la vision qu’elle a pour l’émergence de la RDC ainsi que la promotion du leadership féminin.

La fondation MANIK poursuit plusieurs objectifs tels que le combat contre la pauvreté sous toutes ses formes, l’éveil d’esprit et de l’entrepreneuriat chez les jeunes mais aussi la promotion de l’éducation citoyenne. Elle se veut une structure pour promouvoir et défendre les Droits de l’homme en initiant les activités de création de sources de revenus par la conception et la mise en ouvre des projets de développement. Outre ces aspects, la fondation MANIK se penche sur la vulgarisation des informations sur les droits de la femme.

Créée depuis le 15 avril 2019, sous l’initiative de la sénatrice de la Tshopo, Madeleine NIKOMBA, cette asbl a son siège national à Kisangani et une représentation à Kinshasa. Elle compte s’étendre dans d’autres provinces de la RDC.

Trésor BOTAMBA.