Actualités Social

Tshopo : le CCPSC sur les pas des plaidoyers en faveur de la population

Tshopo : le CCPSC sur les pas des plaidoyers en faveur de la population

C’est dans cette optique que le cadre de concertation provinciale de la société civile de la Tshopo, CCPSC-TSHOPO en sigle, a organisé jeudi 27août 2020 un atelier de réflexion autour d’un plaidoyer pour la mise en œuvre des actions Pro-pauvres par les autorités provinciales de la Tshopo. Ceci en vue de renforcer les capacités institutionnelles et opérationnelles du cadre de concertation nationale de la société civile.

Il était question au cours de cet atelier des acteurs de la société civile de la Tshopo de faire des analyses des contextes provinciaux relatifs au plaidoyer pour la mise en œuvre des actions pro-pauvres et au plaidoyer pour l’obtention du certificat d’usufruit pour le bureau du cadre de concertation provincial de la société civile de la Tshopo. Ces assises ont permis de produire deux notes de plaidoyer en rapport avec le contexte analysé. Ces notes seront par la suite présentées aux décideurs tant au niveau provincial que national.

Le président du cadre de concertation provincial de la société civile de la Tshopo estime que pour la population, l’arrivée des nouvelles autorités provinciales élues était un véritable gage de développement pour la province de la Tshopo. Alphonse Longongo souligne malheureusement que très peu de temps après, cet espoir s’est évanoui et la population regrette plutôt que les autorités provinciales soient orientées à se servir des deniers publics essentiellement pour leurs besoins privés sans que cela soit aussi accompagné des actes réels posés pour promouvoir l’intérêt public.

Les lamentations de la population sont multiples et proviennent des couches diverses de la population. Jusqu’au mois d’avril 2020, considérant qu’il n’était pas possible d’identifier objectivement les réalisations concrètes et bien faites de l’exécutif provincial en faveur des populations, le CCPSC-Tshopo a publié son 1er rapport de contrôle citoyen intitulé : Rapport de contrôle citoyen sur la gouvernance en province de la Tshopo, dans lequel il présente la mauvaise gouvernance et fait des recommandations claires pour aider la province à évoluer”, souligne le président du cadre de concertation provincial de la société civile de la Tshopo.

Alphonse Longongo estime par ailleurs qu’au stade actuel, toute personne honnête reconnait que, sous la gestion des autorités provinciales actuelles, la province de la Tshopo a sensiblement reculé sur le plan de développement.

Il pense que la réalisation des plaidoyers est très importante en cette période où le gouvernement provincial est en préparatif de l’élaboration du projet de budget provincial, exercice 2021. Ce processus de plaidoyers va se dérouler pour une période d’un mois.

Jean Claude Fundi