Actualités Infrastructures

Tshopo : Les députés nationaux chez FONER pour s’enquérir de la situation de la RN 7.

Tshopo : Les députés nationaux chez FONER pour s’enquérir de la situation de la RN 7.

Trois députés nationaux ont été reçus en audience ce mardi 25 Octobre 2022 dans les installations de FONER, Fonds National d’Entretien Routier, à Kinshasa, au siège même de cette institution.  Il s’agit de Augustin Osumaka (élu de Kisangani), Delos Lokwa (deuxième suppléant de Jean Tokole, élu de Kisangani) et Vincent Okoyo (élu de Opala). Ces trois représentants du peuple sont allés auprès de FONER pour s’abreuver à la source et ainsi avoir une idée sur la situation des travaux du tronçon Kisangani – Opala, long de près de 373  kilomètres. Selon les informations reçues par les députés du Directeur Technique de FONER, son institution avait mis à la disposition de l’office des routes un montant de 309.577 dollars américains pour la réalisation des travaux de la route RN 7. Pour l’honorable Augustin Osumaka, que nous avons joint au téléphone,  techniquement sur terrain, s’il s’agit d’une réhabilitation systématique, avec cet argent, l’Office des routes devrait réhabiliter au moins 62 kilomètres de route en raison de 4950 dollars américains par kilomètres.

« S’il faut s’attaquer uniquement aux bourbiers et boucher les trous, les nids de poule, on peut aller au delà de 100 kilomètres », précise Augustin Osumaka.

Selon lui, le FONER est prêt à financer la deuxième phase et que les regards sont tournés du côté de l’Office des Routes.

Ces mêmes députés, pour en savoir plus,  ont tenté de rencontrer le Directeur Général de l’Office des Routes, mais le rendez – vous a avorté. Ils espèrent être reçu au courant de la semaine pour tirer toutes les conséquences et chercher à tout prix à avoir une solution idoine pour la continuité des travaux.

Umoja ni nguvu – Tous unis pour une cause commune – les députés nationaux croient de tout cœur que cette situation sera décantée incessamment pour que cette route redevienne praticable.    

Après plusieurs mois, presque quatre,  depuis le lancement de ces travaux, jusque là, moins de 25 kilomètres ont été réhabilité, alors que la durée des travaux est estimée à huit mois.  

La Rédaction