Actualités Social Santé

Tshopo : les médecins de Kisangani et les sages-femmes renforcent leurs capacités sur la prise en charge de la femme enceinte

Tshopo : les médecins de Kisangani et les sages-femmes renforcent leurs capacités sur la prise en charge  de la femme enceinte

La mortalité maternelle et infantile demeure la principale cause des hémorragies chez les femmes qui accouchent, révèle une étude réalisée en 2018. C’est dans le but de réduire tant soit peu cette situation que la société congolaise des gynécologies et obstétrique renforce les capacités des prestataires des soins dans les maternités de la ville de Kisangani, à travers un atelier organisé ce mercredi 11 novembre 2020.

Pour le Professeur Jean Jeannot Juakali, président de la société congolaise de gynécologie et obstétrique, cette formation permet de mettre à jour les connaissances des prestataires des soins dans des maternités de la ville de Kisangani afin de lutter contre le taux élevé de décès maternel et néonatal. 

« Avec cette séance, nous pensons que ça pourra améliorer leur prestation dans des maternités et contribuer tant soit peu à diminuer le taux de mortalité maternel et infantile »,  estime Professeur docteur Jean Jeannot Juakali.

De son côté, le docteur Mike Maindo, l’un des facilitateurs de cette formation, appelle les prestataires des soins dans des maternités à évaluer l’hémoglobine des femmes enceintes avant et après accouchement afin d’éviter des cas des décès maternels. A l’en croire, la faible perte sanguine continuelle peut entrainer une perte importante. Docteur Mike Maindo estime que l’anémie et autres problèmes de santé ont un effet majeur chez la femme enceinte.

La société congolaise de gynécologie et obstétrique est une société savante qui a pour objectif de veiller que les connaissances en matière de gynécologie et d’obstétrique soient toujours à jour et au top en République Démocratique du Congo. De part ses formations, la société congolaise de gynécologie contribue à la réduction des cas des décès maternel et néonatal. Elle regroupe en son sein, les gynécologues et obstétriciens de la RDC et fait partie de la société africaine de gynécologie et d’obstétrique.

Benjamin Kasibu