Il y a quelques jours, les agents et cadres division provinciale de l’Urbanisme Tshopo sont allés déposer un mémorandum demandant le départ du chef de division, Monsieur Zacharie LOWATYLAKOSE. Ces agents et cadres étaient à nouveau présents ce lundi 3 octobre 2022 à l’Assemblée Provinciale pour rencontrer le président de l’organe délibérant. Selon leurs déclarations, ils sont vers le président de l’Assemblée Provinciale de la Tshopo pour faire le suivi par rapport à leur revendication, car, estiment-ils, depuis qu’ils ont déposé leur mémo, il n’y a aucune réaction.

Ces agents et cadres réclament le départ immédiat de leur chef de division actuel. Ils lui reprochent le népotisme, les détournements des deniers publics, des rétrocessions, des frais techniques et des avis urbanistiques. En plus de ces griefs, il est aussi reproché au chef de division une gestion opaque et le non respect des attributions.

Pour ces agents et cadres, le Chef de division, qui est absent de Kisangani, ne devra plus fouler les locaux de la division provinciale de l’Urbanisme Tshopo.

« Même s’il revient de Kinshasa, il n’aura plus accès au bureau. Nous allons fermer les portes au Chef de division s’il ose se pointer au bureau. Ça, c’est la décision des agents. », a lancé un des manifestants.

Nos tentatives de joindre le Chef de Division, Zacharie LOWATYLAKOSE, sont restées vaines.

La Rédaction.