Actualités Politique

Tshopo : Walle Lufungula rejette le procès-verbal de la déchéance de son gouvernement

Tshopo : Walle Lufungula rejette le procès-verbal de la déchéance de son gouvernement

Dans une correspondance adressée au président de l’assemblée provinciale samedi 27 juin dernier, le gouverneur de la province de la Tshopo, Louis-Marie Walle Lufungula informe le président de l’assemblée provinciale du rejet du procès-verbal lui transmis par ce dernier.

Louis-Marie Walle Lufungula qui dit être désagréablement surpris des irrégularités contenues dans ce procès-verbal, note que son gouvernement reste en fonction conformément à la décision de la plénière.

Le gouverneur de la province de la Tshopo souligne que le procès-verbal lui transmis n’a pas été adopté par la plénière de l’assemblée provinciale et en plus il est signé par six personnes au lieu de deux, soit le président et le rapporteur et ceci par respect aux prescrits du règlement intérieur de cet organe délibérant en son article 68.

Comme autre irrégularité, Louis-Marie Walle Lufungula informe  l’honorable Gilbert Bokungu qu’à l’issue du vote et du dépouillement à la plénière, la motion n’avait pas recueilli la majorité absolue des membres qui composent l’assemblée provinciale de la Tshopo, tel que voulu par l’article 41 alinéa 3 de la loi portant principes fondamentaux relatifs à la libre administration des provinces ainsi que l’article 208 alinéa 7 du règlement intérieur de l’assemblée provinciale de la province de la Tshopo.

Une option qui n’est pas partagée par le président de l’assemblée provinciale qui le même samedi 27 juin avait appelé le gouverneur à présenter sa démission au président de la République car son gouvernement est réputé démissionnaire.

Le vote de la motion de censure contre le gouvernement provincial de la province de la Tshopo a eu lieu jeudi 25 juin. Les résultats font état de 13 voix pour la motion, 10 voix contre et 5 bulletins nuls.

Jean Claude Fundi.