Actualités Santé Social

Covid-19 Tshopo : deux sujets kenyans testés positifs refoulés jusqu’à la limite avec la province de l’Ituri

Covid-19 Tshopo : deux sujets kenyans testés positifs refoulés jusqu’à la limite avec la province de l’Ituri

Le gouverneur de province Louis-Marie Walle Lufungula a ordonné ce jeudi 28 mai, le rapatriement de deux sujets Kenyans testés positifs au coronavirus à partir de Beni ainsi que tout leur équipage composé de douze personnes. Ces sujets Kenyans escortés par les forces de sécurités congolaises devraient être accompagner jusqu’à la frontière entre la province de la Tshopo et l’Ituri.

Ces deux sujets membres de l’équipage d’un  camion ont été interceptés au point de contrôle du Point kilométrique  23 sur la route nationale numéro 4 alors qu’ils étaient en route pour leur pays d’origine.

Selon le gouverneur de province, ces sujets kenyans qui sont entrés par la RN4 se sont rendus jusqu’à Walikale dans la province du Nord-Kivu.

J’ai senti le danger venir quand j’ai constaté le relâchement dans le comportement de la population ; c’est pourquoi j’ai réuni hier (mercredi 27 mai) le maire de la ville et tous les bourgmestres pour les rappeler à l’ordre. A peine terminé la réunion, voilà que nous sommes alertés sur la présence non seulement d’un cas suspect mais de deux cas positifs au covid-19, confirme le gouverneur de province.”

A en croire l’autorité provinciale, les investigations ont été menées jusqu’à repérer l’itinéraire de ces cas.

Ces gens sont arrivées ici et sont partis à Walikale par la route Lubutu. Heureusement la nuit quand ils devaient rentrer, ils ont été interceptés à ce niveau. Nous avons demandé qu’ils soient gardés pour qu’à ce niveau, nous puissions procéder aux prélèvements de leur équipage et les envoyer à Kinshasa, annonce Walle Lufungula”.

Il convient de noter que ces sujets Kenyans sont interceptés dix jours après leur premier prélèvement à Kasindi au Nord-Kivu. Ils ont été soumis à un interrogatoire afin de remonter à leurs différents contacts.

C’est grâce à l’alerte lancé par le gouverneur de la province du Nord-Kivu mercredi dans son point de presse que ces sujets kenyans ont été retrouvés. Dans leur équipage composé de douze personnes, deux ont été testés positifs, ce après les résultats des examens envoyés à l’INRB.

Jean Claude Fundi