Social Actualités

RDC : Situation sécuritaire à BENI, la LUCHA interpelle les autorités congolaises, à revoir et renforcer les opérations militaires .

RDC : Situation sécuritaire à BENI, la LUCHA interpelle les autorités congolaises, à revoir et renforcer les opérations militaires .

Dans un communiqué lu ce 12 janvier à Kisangani par la cellule de communication de ce mouvement citoyen à la place des martyrs, la LUCHA, très concernée par ce qui se passe dans le territoire de BENI, lance un message profond aux congolais de toutes les couches.
Vue la situation qui prévaut à l’EST du pays précisément dans une partie du nord Kivu, la LUCHA se réfère à la dernière action datant du 31 Décembre 2020 où 22 habitants d’Eringeti en territoire de Beni ont été décapités par les présumés rebelles ADF, pour une fois de plus exprimer leur ras-le-bol sur ce qui se passe dans cette partie de la RDC.

La LUCHA reproche au président de la république Félix Tshisekedi pour s’étre engagé à mettre fin aux violences dans la région mais aucun sans effets, mais aussi d’avoir lancé des opérations militaires le 30 octobre 2019 en vue de protéger les civils et neutraliser les assaillants qui insécurisent la région, mais lesquelles selon ce mouvement citoyen, n’ont pas pu aboutir car depuis le 30 octobre 2019, leur mouvement a comptabilisé 1206 civils tués à Beni et une expansion des tueries vers le secteur de Ruwenzori et une partie de la province voisine de l’Ituri, des zones jadis calmes.
Pour la LUCHA, plutôt que d’arrêter les tueries et de neutraliser les assaillants, les opérations militaires ont dispersé les assaillants sur des zones assez vaste, continuant à massacrer des civils à leur passage. Ainsi, ce mouvement appelle urgemment les autorités compétentes à : revoir et renforcer les opérations militaires dans la région ; rendre Justice aux victimes des massacres de Beni ;  renforcer la solidarité nationale et citoyenne avec Beni ; fournir l’assistance humanitaire aux rescapés des massacres et à la population locale.

Aux compatriotes de Beni, la LUCHA demande de pouvoir garder la foi et espoir pendant ce moment tragique de l’histoire de la RDC. Que ce désespoir ne donne pas cours à la violence et manque de collaboration avec les forces de sécurité. C’est en agissant ensemble qu’ils auront raison sur l’ennemi.

A signaler que le lendemain des affrontements armés sanglants au village Loselose faisaient 21 morts. Le 04 Janvier 2021une attaque armée au village de Mwenda a fait 22 morts. En seulement 5 jours (Du 31 Décembre au 4 Janvier), au moins 65 de nos compatriotes ont été tués pour la plupart à l’arme blanche dans la région de Beni.

Depuis 2014, La région de Beni est secouée par une série de massacres, pillages, enlèvements, incendies de maisons et véhicules,… dont les auteurs et leurs motivations réelles ne sont pas connus avec exactitude. Cette insécurité est à la base de la mort, essentiellement à l’arme blanche, de plus de 5000 civils, au kidnapping de centaines des civils, à l’incendie des villages et véhicules de commerce, au déplacement des populations vers des entités relativement sécurisées, à la difficulté d’accès aux champs, principale activité économique locale et à la destruction du tissu social et économique local.

Trésor BOTAMBA