» Aujourd’hui, la province du Bas-uélé est la capitale de la liberté de la presse avec des indicateurs des performances à 100%: Zéro journaliste menacé, ni arrêté et moins encore agressé. Il en est de même de zéro média ou émission interdite, zéro journaliste enlevé et zéro journaliste tué », c’est le tableau vert peint par le ministre provincial en charge de la communication, presse et porte parole du gouvernement provincial à l’occasion de la commémoration ce 2 novembre 2022 de la journée internationale de la lutte contre les crimes commis contre les journalistes.


Dans son message à la population du Bas-uele, le professeur Ursil LELO Di Makungu déclare que le Gouvernement Provincial sous le leadership de son Excellence Monsieur le Gouverneur de Province, le professeur Jean-Robert NZANZA Bombiti salue le progrès réalisé avec la presse de la Province du Bas – Uélé.


Le ministre de communication et porte parole du gouvernement provincial saisit cette opportunité pour inviter tous les acteurs à s’impliquer pour pérenniser le principe sacré de la LIBERTÉ DE PRESSE avant de rappeler que lors de la présentation du programme du gouvernement provincial suivi de son adoption par l’Assemblée provinciale, le Gouverneur de Province, le professeur Jean-Robert Nzanza Bombiti s’est engagé à la promotion de la politique de désenclavement médiatique de la Province et l’éclosion de la presse, considérée comme 4ème Pouvoir. Ainsi, à l’heure actuelle, la liberté de la presse et le désenclavement médiatique sont des réalités palpables dans la Province du Bas -Uélé.

Rédaction