CULTURE : Le jeu d’acteur au centre d’un atelier de renforcement des capacités à l’Espace Culturel Ngoma.

Les artistes comédiens venus de Goma, Bukavu, Bunia et Kisangani, dix en tout, ont pris part à un atelier de renforcement des capacités organisé par le Groupe TACCEMS Asbl, dans la ville de Kisangani, en Province de la Tshopo. Pendant cinq jours, du samedi 1er au mercredi 5 avril 2023, les participants, tous des pratiquants de l’art de Molière, ont approfondi leur métier autour du thème « le corps dans un espace donné ». Cet atelier de formation rentre dans une série d’activités de renforcements des capacités qui devra conduire à une création réunissant les artistes comédiens du Pôle Culturel Est.

Pour Innocent BOLUNDA, formateur pendant cet atelier, le corps du comédien a été placé au centre de la matière dispensée au cours de cette formation. Le corps a été donc soumis à une série d’exercices liés à la concentration, à l’improvisation, à l’expression corporelle et au sens de l’écoute.

« … on a essayé de voir comment le corps réagi à tout ça. Le corps qui est la base, la colonne vertébrale de notre travail, a été soumis à tous ces exercices. Bref, la réaction du corps par rapport à l’espace, aux partenaires présents, aux différentes situations créées pendant la formation… »

%name CULTURE : Le jeu d’acteur au centre d’un atelier de renforcement des capacités à l’Espace Culturel Ngoma.

Patricia Kamoso, une des participants venue de Bukavu, dans le Sud – Kivu,  pense que la formation était interactive et en faisant travailler leur imagination autant que leurs corps, leurs voix et leur présence scénique, le facilitateur a su booster leur créativité.

«… En tant que comédienne, j’ai acquis des outils me permettant d’améliorer la qualité de mes prestations. Comme l’utilisation de la scène, l’équilibre, la présence scénique, l’énergie dans les mouvements, l’expression corporelle et faciale, et même l’écriture et l’improvisation… »

Daniel Bila, de Kisangani dans la Tshopo, explique que la formation  était très sérieuse et très concentrée. Personnellement, martèle –  il, il n’a pas pu fermer l’oeil pour essayer d’être à la hauteur de ce qu’on leur demandait, sachant que le facilitateur était très exigeant avec une méthode plutôt trop pratique.

«…C’était épuisant.  Mais au final, il fallait garder la tête haute et le mental positif. Une très bonne discipline régnait. Ce qui nous a aidé à surmonter nos faiblesses. Ces genres d’initiative, valent de l’or, Valent toute gratitude aux efforts de l’organisation car ça nous fait vivre dans l’art, l’art que nous aimons, l’art qui nous fait vibrer… ça donné des astuces que je ne connaissais pas pour soigner ma voix et mes gestes sur scène, sachant que l’artiste n’a que deux choses pour s’exprimer».

%name CULTURE : Le jeu d’acteur au centre d’un atelier de renforcement des capacités à l’Espace Culturel Ngoma.

Ce n’est pas aisé de marier les idées des uns et des autres pour créer un tour, estime Cynthia Malifa, une comédienne venue de Goma, dans le Nord – Kivu. Cet atelier a été, pense – t – elle, un pas de plus vers un accomplissement de soi au travers autrui.

« Cet atelier a été pour moi un canal de plus pour l’ouverture d’un travail en équipe entre comédiens. J’ai gagné de l’expérience à travailler avec les personnes des différents horizons. Le travail en équipe et à l’écoute de l’autre sans jugement« 

L’atelier s’est clôturé par une performance présentée par les formés devant un public sélectionné, dont les comité de gestion du Groupe TACCEMS Asbl. Après cette étape, les artistes vont prendre part à une création qui devra déboucher sur une tournée à travers la RDC.

Le projet Tuendelee Pamoja  est un projet initié et piloté par le Groupe TACCEMS Asbl et bénéficie de l’appui financier de Africalia Belgium et de ACP – UE, dans son programme Créer en Afrique Centrale, CAC.

%name CULTURE : Le jeu d’acteur au centre d’un atelier de renforcement des capacités à l’Espace Culturel Ngoma.

La Rédaction

6 thoughts on “CULTURE : Le jeu d’acteur au centre d’un atelier de renforcement des capacités à l’Espace Culturel Ngoma.

  1. Le groupe Taccems ne cessera d’attirer mon attention et soumettre mon sens de gratitude par ce qu’il donne pour l’art de Kisangani en particulier, et du pôle culturel Est…
    Avec Taccems, on a envi de se lancer dans l’art et de ne plus y ressortir…

  2. L’échantillon d’une population, représente toute une communauté. Mes sincères congratulations aux participants. Je sais que nous bénéficierons tous de cette formation acquise par nos échantillons locaux. C’est vraiment bénéfique.
    Je salue le démarquage du groupe TACCEMS qui cherche à munir de l’expérience et la compétence les artistes Bonyomais à l’intérêt national même.

    Merci.

    Germain NGANDU, Poète Slameur Messager de la Paix et Coordonnateur de KIS-SLAM.

  3. Merci a l’organisation impeccable du groupe TACCEMS asbl malgré les contraintes d’ordre organisationnel du a cette fin.
    Merci au grand bailleur Africalia Belgium pour son soutien financier, merci a l’ACP pour soutien financier Indéniable, merci a la rédaction de la RFM/TV pour son exposé, merci a tous les participants de l’atelier pour leur disponibilité, leur dévouement et la discipline qui a envahi cet atelier.Que vive l’art dans la ville de Kisangani, dans la province de la Tshopo et au du RPCE.Merci.

  4. Merci à vous tous, je vous suis depuis la France( Paris) dans le calme et à bientôt.
    Mon grand Innocent Bolunda alias le crocodile 🐊 Mon grand Tito Munganga alias le grand Pasteur et à tous les participants, Tukopamoja ( we are together)…

  5. Il faut avouer que les participants à cet atelier sur le jeu d’acteur ont produit une performance de taille en répondant aux attentes de l’organisateur. Le Pôle Culture Ets n’a plus besoin des formateurs venant d’ailleurs. Nous avon ssuffisament des ressources humaines qui ont été formées pendant des années et qui peuvent maintenant prendre en main le développement de la culture à l’est du pays. Je pense que les artistes bénéficiaires de cet atelier vont rayonner chacun dans son milieu pour que vive le théâtre. Bravo les artistes. Coup de chapeau au formateur, Innocent Bolunda. Force et courage au groupe taccems pour l’initiative Merci à Africlaia Belgium et à ACP – UE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Catégories

error: Content is protected !!