Actualités Social Environnement

Foresterie communautaire dans la Tshopo, l’ambassade du royaume des Pays-Bas rassuré de l’évolution des activités réalisées par Tropenbos RDC.

Foresterie communautaire dans la Tshopo,  l’ambassade du royaume des Pays-Bas rassuré de l’évolution des activités réalisées par Tropenbos RDC.

La foresterie communautaire, une initiative mise en place par le gouvernement de la RDC est une reconnaissance aux communautés locales pour la gestion de leur forêt. Très engagé en matière de climat, le royaume des Pays-Bas qui a rejoint l’initiative pour les forêts d’Afrique centrale finance à cet effet la foresterie communautaire en République démocratique du Congo.
Il assure à travers son ambassade en RDC depuis avril 2021, la présidence tournante du Groupe Inter Bailleurs pour l’environnement.

Dans le but de s’assurer de l’évolution des activités de la foresterie communautaire et du programme intégré REDD, l’ambassade du royaume des Pays-Bas vient d’effectuer une mission composée d’une forte délégation diplomatique à Bafwasende dans la province de la Tshopo du 9 au 11 février 2022.

Evellen Boersma, la cheffe de mission adjoint de l’ambassade des Pays Bas en République Démocratique du Congo

La cheffe de mission adjoint de l’ambassade des Pays Bas en République Démocratique du Congo se réjouit après cette mission diplomatique. Selon elle, plusieurs discussions ont été menées avec les différentes communautés locales impliquées dans les programmes mis en œuvre.

« Pour moi c’est la première visite ici. Je n’ai pas encore beaucoup de temps en RDC depuis mon affectation. On a fait des différentes visites sur la route de Baego jusqu’à Bafwasende. Et après nous avons parlé avec beaucoup de communautés locales qui sont impliquées dans les différents programmes. Ceci nous a permis de comprendre ce qui se fait sur terrain ainsi que les différents défis », précise Evelien Boersma.

Cette diplomate qui se dit satisfaite des échanges combien pertinents avec les bénéficiaires des projets financés par son pays, se montre en même temps rassurante.


« On a été ravi d’entendre des remarques et commentaires positifs à l’endroit de Tropenbos RDC, pour nous c’est déjà très rassurant.
Pour nous, les néerlandais ainsi que le parlement, c’est important de voir que le financement alloué est bien utilisé et que les projets sont bien explicités »
, lâche la cheffe de mission adjoint de l’ambassade du royaume des Pays-Bas en République démocratique du Congo.

La foresterie communautaire gage de développement

Puisque comprenant les activités menées par des ménages, des agriculteurs et d’autres individus, ainsi que celles intéressant l’ensemble d’une communauté, il est important que la foresterie communautaire apporte le développement de l’économie locale, pense Félix Hoogvelod, chef climat au sein du ministère des affaires étrangères du royaume des Pays-Bas.

A l’en croire, tout devrait partir par l’obtention des titres par les communautés locales.

Félix Hoogvelod, chef climat au sein du ministère des affaires étrangères du royaume des Pays-Bas


« La foresterie communautaire n’est pas que pour sauvegarder ou conserver les forêts mais c’est plus important pour les communautés de posséder des titres car avec ces derniers, elles seront capables d’utiliser de manière responsable leurs forêts. Mais aussi c’est une très bonne balance pour la conservation des forêts ainsi que le développement de l’économie locale », argument ce haut diplomate néerlandais.

Trois communautés dans la province de la Tshopo détiennent depuis le 13 février 2020, des titres pour leurs concessions forestières, rapporte Alphonse Maindo, directeur de Tropenbos RDC.

Professeur Maindo et les membres de la délégation de l’ambassade des Pays bas en RDC.

Il s’agit des concessions forestières des communautés locales de Barumbi Tshopo, Bambaka de Bapondi et Bambaka de Bafwamogo. Une dizaine d’autres communautés locales est en attente des titres, précise le Professeur Alphonse Maindo.

Tropenbos RDC qui s’est engagée dans un partenariat stratégique avec le gouvernement néerlandais et sa représentation diplomatique en RDC, bénéficie à ce titre d’un appui technique et financier des Pays-Bas. Cet appui passe à travers notamment deux grands programmes quinquennaux dont le Working Landscapes (paysage fonctionnel) mis en œuvre à Bafwasende et le Green livelihoods alliance (alliance pour les moyens d’existence vert) exécuté dans les provinces du Bas-uélé, Mongala et Tshopo.

En vue d’assurer une gestion durable des forêts pour les équilibres climatiques, Tropenbos RDC octroie aux communautés locales plusieurs types de semences pour la culture vivrière et pérenne.
Pour la culture vivrière, les paysans reçoivent les grains de Maïs. Tandis que pour les cultures pérennes, cette organisation non gouvernementale octroie les cacaoyers et les palmerais.

Jean Claude Fundi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.