Actualités Social

Kisangani : bientôt le premier pas pour l’indemnisation des victimes de la guerre des six jours  (André Lite).

Kisangani : bientôt le premier pas pour l’indemnisation des victimes de la guerre des six jours  (André Lite).

L’annonce a été faite par André Lite ministre des droits humains au cours de son passage à Kisangani, chef lieu de la province de la Tshopo. Pour ce ministre, le gouvernement central a déjà engagé des dépenses de l’ordre de 1 500 000 US (un million cinq-cents mille dollars américains) pour ce qu’il qualifie de premier pas par rapport aux victimes.

sur ordre du chef du gouvernement, nous avons déjà engagé des dépenses par rapport à ce qui pourrait être le premier pas par rapport aux victimes de la guerre des six jours. Je profite de cette occasion pour saluer l’engagement d’un fils du terroir, l’honorable SIMENE WA SIMENE qui nous a aider à le faire inscrire dans le budget de l’Etat”, a déclaré André Lite.

Sans donner plus des détails dans l’affectation de cette somme de 1 500 000 dollars américains destinée aux victimes de la guerre des six, le ministre des droits humains promet de revenir à Kisangani dans un bref délai avec ces fonds.

A en croire André Lite, ce montant n’est qu’un jalon posé par le gouvernement de la RDC. Selon lui, c’est n’est pas le montant qui compte car étant minime mais il  s’en suivra d’autres actions en faveur des victimes de la guerre de six jours.

Le ministre des droits humains rassure également dans les prochains jours, les fonds d’indemnisation des victimes dans le cadre de la justice transitionnelle tout en rassurant que ce fond profitera de même aux victimes de la guerre des six jours.

La guerre de six jours est une succession d’affrontements meurtriers entre l’armée ougandaise et rwandaise à Kisangani du lundi 5 au samedi 10 juin 2000 en République démocratique du Congo durant la deuxième guerre du Congo.

Selon le groupe Justice et Libération, une association des droits de l’homme basée à Kisangani, les affrontements causèrent environ 1 000 morts et au moins 3 000 blessés dont la majorité dans la population civile.

L’évènement est nommé « guerre des Six Jours » car il a duré six jours mais aussi parce qu’il a duré du 5 au 10 juin comme la guerre des six jours entre Israël et la ligue arabe en 1967.

La ville de Kisangani avait déjà subi des affrontements entre les troupes rwandaises et ougandaises en août 1999 et le 5 mai 2000. Mais les affrontements de juin 2000 furent les plus meurtriers et ont sérieusement sinistré une grande partie de la ville de Kisangani avec plus de 6 600 obus tirés.

Jean Claude Fundi