Tshopo: 2ème Conférence internationale sur la biodiversité dans le bassin du Congo, Tropenbos RD Congo anime l’atelier sur la foresterie communautaire.

Partagez

Au troisième jour de la 2ème conférence internationale sur la biodiversité dans le bassin du Congo qui se tient à la Faculté des Sciences de l’Université de Kisangani dans la ville de Kisangani, ce mercredi 8 mars 2023, Tropenbos RD Congo, une ONG de renommée internationale a animé un atelier de 3 heures sur la foresterie communautaire. A cette occasion, 3 intervenants ont défilé tour à tour devant les participants. 

D’abord, l’Ingénieur Baby Matata Mosilo, point focal de la foresterie communautaire à la Coordination Provinciale de l’Environnement de la province de la Tshopo qui lui, a parlé de la procédure de demande et d’attribution des concessions forestières aux communautés locales.

Ensuite, Maître Patient Biselenge Bombali, Consultant Expert en Droit de Tropenbos RD Congo, de son côté, a communiqué sur les enjeux juridiques et institutionnels de la mise en œuvre de la foresterie communautaire en RD Congo. 

Enfin, le Professeur Alphonse Maindo Monga Ngonga, Directeur de Tropenbos RD Congo, qui a présenté la réflexion sur les expériences et les leçons apprises de la foresterie communautaire en RD Congo.

%name Tshopo: 2ème Conférence internationale sur la biodiversité dans le bassin du Congo, Tropenbos RD Congo anime latelier sur la foresterie communautaire.

Il ressort des débats que beaucoup de choses sont encore à faire pour réussir la foresterie communautaire en RD Congo. Le délai de 120 jours ou 150 jours imparti pour attribuer les titres n’a jamais été respecté. Il en est de même de la gratuité du processus d’attribution. Le cadre juridique mérite donc une révisitation ou une réforme profonde.

Parlant de la rentabilité de la foresterie communautaire, il a été démontré qu’elle n’est pas seulement économique et financière, elle est aussi politique. L’exemple de la communauté de barumbi Tshopo est éloquent. En effet, cette communauté a pu obtenir le délogement d’un dignitaire de l’ancien régime de sa concession suite à la cohésion dont elle a fait montre suite à l’obtention de titre.

Il y a encore lieu d’espérer que demain soit beaucoup plus meilleur qu’aujourd’hui.

Rappelons que cet atelier de haut niveau et hautement riche en couleurS, a connu la participation de chercheurs venus de partout à travers le monde. La Cheffe de Division de la foresterie communautaire au secrétariat général à l’Environnement a aussi été présente à cet atelier.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Catégories

error: Content is protected !!