L’opération Bas – Uélé province propre, cette action de grande envergure décrétée par le Gouverneur de province, le professeur Jean Robert Nzanza Bombiti, ne cesse d’attirer, de plus en plus, l’attention des volontaires natifs de cette jeune province. Après les jeunes des différentes catégories et certaines structures dont la FENAPEC, c’est au tout de la sénatrice Carole Agito Amela, cette grande figure politique de la province du Bas – Uélé, de se joindre au Gouverneur de province pour l’assainissement de la province.

C’est par le truchement de sa fondation que le questeur de la chambre haute du parlement vient soutenir et donner un nouvel élan aux opérations des travaux collectifs pour assainir la province du Bas – Uélé. Le lot remis au professeur Jean Robert Nzanza Bombiti est composé de plusieurs matériels : 3 motopompes, une tronçonneuse, 50 pelles, 50 machettes, 50 combinaisons, 50 houes, 50 paires de jambières, 50 haches, 50 limes et autres accessoires. Ce don de la sénatrice Carole Agito a été remis au gouverneur par le coordonnateur a.i. de la fondation Maman Carole Agito, Monsieur Marcellin Mambele, devant les membres du comité provincial de sécurité. Pour ce dernier, ce lot n’est qu’une première étape d’autres actions qui vont suivre.

Jean Robert nzanza (gouverneur) et Carole Agito (sénatrice)

Ce geste de la fondation Carole Agito a été apprécié à sa juste valeur par le premier bénéficiaire de ce don, le professeur Jean Robert Nzanza Bombiti qui, à son tour, va les affecter sur les différents axes pour un début des travaux de la voirie et des routes de desserte agricole.

« …Ces matériels ne vont pas seulement servie pour les travaux communautaires, ils vont servir aussi pour les travaux de dégagement des routes nationales que nous voulons commencer « , explique le gouverneur du bas-Uélé.

Le premier citoyen butabais encourage et exhorte toutes les énergies et toutes les bonnes volontés à fédérer sa vision pour l’assainissement et le désenclavement total de la province du Bas – Uélé.

La sénatrice Carole Agito vient ainsi contribuer à sa manière au développement de la province du Bas – Uélé, rejoignant ainsi le credo de Jean Robert Nzanza Bombiti : « Personne ne peut développer les Bas – Uélé, si ce n’est nous-mêmes ».

Rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.