Dix sept spectacles diversifiés de théâtre, d’humour et de musique ; un concours de scrabble, une randonnée sur le fleuve Congo, un match de football loisirs entre artistes de tout bord, des échanges professionnels et des débuts de collaboration entre compagnies de différentes villes : c’est le bilan de cette fête de la culture qui s’est tenue du 27 Août au 2 Septembre 2022 dans la ville de Kisangani. La douzième édition du  festival Ngoma, Rencontre Internationale des Arts de Scène, a tenu toutes ses promesses.

Et pourtant, deux semaines avant le début du festival, les inconditionnels de cet évènement étaient sur le point de perdre espoir. Les annonces répétées des reports des vols, le manque criant de kérosène sur le marché mondial et plusieurs autres aléas n’ont pas donné beaucoup des chances à la tenue de ce festival. Cependant, à la dernière minute, les choses se sont arrangées et le festival a fini par prendre son envol.

Le samedi 27 Août, l’ouverture du festival est donnée par le coordonnateur du Groupe TACCEMS Asbl. Après avoir remercié tous les partenaires du festival et plus particulièrement Africalia Belgium, Ma Gloire BOLUNDA a présenté au public les compagnies alignées pour le festival 12 et n’a pas omis de souligner les différentes difficultés auxquelles  se trouve confronté le Groupe TACCEMS Asbl.

«…Sans une subvention du Gouvernement congolais ni du gouvernement provincial de la Tshopo, nous travaillons dur pour arriver à organiser cette grande fête culturelle. L’absence des mécènes ou des sponsors est un problème très sérieux qui bloque l’avancement de la culture chez nous. Il est donc nécessaire que les personnes de bonne volonté puissent songer à investir dans la culture… »

Ma Gloire Bolunda

Malgré les stress et les craintes, le festival s’est déroulé à la satisfaction de tous. Les compagnies venues de Bujumbura,  de Goma, de Bukavu, de Kinshasa et les représentants du Réseau Pôle Culturel Est ont rehaussé de leurs présences ce grand évènement culturel à l’Est de la République Démocratique du Congo.

Pour le Directeur Artistique du Groupe TACCEMS Asbl, le comité d’organisation a reçu plusieurs demandes de participation venues de la RDC, de l’Afrique et de quelques pays. Cependant, au regard des complications qui pointaient à l’horizon, le comité de sélection n’a pas voulu prendre les risques de sélectionner les pays lointains, craignant que les artistes ne traînent à Kisangani par manque des vols.

« Raison pour laquelle nous nous sommes rabattus sur les compagnies du pays et celles du Burundi voisin pour éviter des désagréments. Nous espérons avoir bien agi car les spectacles sélectionnés étaient de très haute facture. Le public de Kisangani a été bien servi. Nous pensons diversifier, dans la prochaine édition, nos invités pour le plaisir de notre public… »

Olivier Maloba

Pour cette édition, le Groupe TACCEMS Asbl a élargi l’éventail des spectacles à d’autres styles. C’est ainsi que le slam a eu une place de choix. C’est en parlant du slam, que l’on se rend compte que la révélation de cette édition est justement une slameuse  venue de Bukavu. Il s’agit de Patricia Mugoli Nalubona. Dans un one woman show, cette artiste de la compagnie Bukavu Slam Session a épaté plus d’une personne. Son spectacle « Qui es-tu ? », restera dans les annales du festival Ngoma et dans la mémoire du public boyomais.

Patrica Mugoli

Qui commence bien, fini bien, s’est exprimé un spectateur fidèle du Festival Ngoma. La douzième édition de grand festival fera encore parlé d’elle dans les mois à venir. Et pour péreniser la tradition, le coordonnateur du Groupe TACCEMS Asbl a fixé rendez – vous au public de l’Espace culturel Ngoma dans une année pour des nouvelles aventures et des nouvelles découvertes.

Concert de clôture du festival par l’artiste Pis Mamba

La Rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.