Elections présidentielles : « On n’encercle pas la vérité par des armes, par la fraude, par le mensonge » (Olivier Kamitatu)

Depuis ce lundi 08 janvier 2024, le président Moïse Katumbi est interdit de sortir de sa résidence de Kashobwe. Des militaires lourdement armés et circulant à bord des véhicules blindés encerclent sa maison.  Pour Olivier Kamitatu, l’un des proches de Moïse Katumbi, cet agissement du pouvoir de Kinshasa n’est pas constitutionnel et toutes les conséquences qui en découleront reposeront sur les épaules du président Félix Tshisekedi. Il a fait cetet déclaration dans une vidéo devenue virale dans la soirée du lundi 08 janvier 2024.

Voici l’intégrité de la déclaration de Olivier Kamitatu.

« Cette situation qui  équivaut à une résidence surveillée de fait s’inscrit dans une démarche, une escalade dictatoriale du pouvoir qui cherche à écraser toute forme d’opposition démocratique, pacifique et non violente. Moise Katumbi est un citoyen libre dans son pays dans lequel il a le droit de s’exprimer et de circuler tout à fait librement. L’encerclement de sa résidence ne relève d’aucun fondement, aucune base juridique. Le pouvoir chercher tout simplement  à intimider un leader politique dont le seul crime est de demander l’annulation des élections les plus frauduleuses jamais organisées dans notre pays. A ce titre, les mesures adoptées le 5 janvier dernier par la CENI d’invalider 82 candidats de la majorité présidentielles ne sont qu’un emplâtre sur une jambe de bois.  Cet aveu de la CENI, de Monsieur Kadima, ne cache pas les plus graves pas les plus graves et les plus nombreuses irrégularités jamais enregistrer dans l’organisation des élections. L’entêtement du pouvoir à presser la cour constitutionnelle à proclamer des résultats frauduleux ne résoudra jamais le long si problème de légitimité derrière lequel court le régime qu’il soit entendu qu’en déployant des militaires armés, en faisant le pari de la dictature, du mensonge, de la fraude, de l’intimidation, Monsieur Félix Tshisekedi sera tenu pour responsable de toute atteinte de l’intégrité physique de Moïse Katumbi. On n’encercle pas la vérité par des armes, par la fraude, par le mensonge ».

Suivre l’adresse de Olivier Kamitatu ici : https://youtu.be/rnpi3SmYx-w

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Catégories

error: Content is protected !!