Kisangani : début de rétablissement du courant électrique après 106 jours d’obscurité

Que des agitations, marches, plaidoyers, efforts et perte d’espoir dans le chef des habitants de la ville de Kisangani face au manque criant de l’électricité. Il a fallu attendre 3 mois et 16 jours soit 106 jours pour voir des ampoules se rallumer dans quelques communes de la ville de Kisangani.

Lundi 7 décembre à minuit pendant que nombreuses familles étaient déjà dans un profond sommeil, c’est le moment choisi par la société nationale d’électricité, SNEL, pour faire son premier essai de la remise en service du groupe numéro 3 tombé en panne depuis le 20 août dernier, plongeant ainsi le chef-lieu de la province de la Tshopo dans le noir.

Selon les informations en notre possession, quelques communes de six qui composent la ville de Kisangani ont été servies en phase expérimentale. Il s’agit d’une partie de la commune Makiso, Kabondo voire Tshopo. A Kabondo par exemple, le courant électrique a été fourni de minuit jusque 11h45.

%name Kisangani : début de rétablissement du courant électrique après 106 jours dobscurité

Avec sa capacité estimé à 6,5 mégawatts en association les 2 mégawatts du groupe numéro 2, Kisangani nagerait dans les 8 mégawatts et demie sur une demande estimée à plus de 40 mégawatts.

Dans le but de trouver solution à la panne survenue à la centrale hydroélectrique de la Tshopo et après des excuses publiques présentées par le Directeur Général de la SNEL, ce dernier est resté séjourner à Kisangani bientôt deux semaines afin de suivre de plus près les travaux jusqu’au rétablissement de l’électricité.
Malgré le temps pris, ce rétablissement progressif du courant électrique pourra apporter du sourire aux boyomais mais aussi occasionné le retour de plusieurs activités restées en veilleuse.

Jean Claude Fundi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Catégories

error: Content is protected !!