Actualités Culture Société

Kisangani : Festival au – delà des étoiles, panser les blessures par la culture.

Kisangani : Festival au – delà des étoiles, panser les blessures par la culture.

L’entreprise Z.Films entertaiment organise au mois de juin prochain, du 5 au 11, la première édition du festival « au delà des étoiles ». Cette période coïncide avec la période pendant laquelle, en juin 2000, les armées rwandaise et ougandaise se sont livrées la guerre en plein centre ville de Kisangani. Pour le vingt deuxième anniversaire de la commémoration de cet événement tragique, Z.Films entertaiment voudrait redonner espoir et sourire à la population de Kisangani à travers des activités culturelles récréatives. Le site choisi pour ce festival est le carrefour du marché de la 15ième avenue dans la commune de la Tshopo, la commune la plus touchée par ces atrocités. 

Zoom Ekambu, responsable de la structure organisatrice, pense qu’il est temps de  donner une autre connotation à cette date, au-delà des pleurs et des mauvais souvenirs, qui se limite à la visite et au dépôt des gerbes des fleurs au site du cimetière dit de six jours en mémoire des disparus.

« …Ces derniers ne cessent de se rappeler plusieurs parmi leurs proches décédés, de leurs biens et maison d’habitations endommagées par les effets de cette guerre. Nous organisons le festival  « Au-delà des étoiles » qui va réunir plusieurs artistes de la ville et ceux venus d’ailleurs enfin de se souvenir autrement de ces jours de triste mémoire. Durant  ces six jours de commémoration, le programme prévoit les expositions des talents boyomais  pour commémorer le six jours tragiques et de calvaire qu’avait subi la population de la ville de Kisangani. Cette production sera faite par des artistes poètes,  musiciens, slameurs, danseurs, cinéastes, photographes, dessinateurs et  humoristes de Kisangani et ceux venus d’ailleurs… »

Zoom Ekambu

Dans cette optique, l’organisation du festival  » Au-delà des étoiles » revêt  le sens de rappeler au monde entier cet événement aussi bien ignoble qu’historique qu’a connu la ville de Kisangani et ses habitants en vue de redonner espoir, de panser les blessures des victimes de la guerre de six jours marquées par des pleurs et de souffrances atroces.

Déjà pour annoncer les couleurs de festival, quarante artistes, toutes tendances confondues, se sont retrouvés la semaine dernière en studio pour enregistrer l’hymne du festival.

Le monde retiendra que du 5 au 10 juin 2000, les armées rwandaise et ougandaise se sont battues dans la ville de Kisangani. Selon les statistiques des organisations de défense et protection des droits de l’Homme, plus de dix milles obus ont été largué sur la ville, causant plusieurs dégâts humains et matériels. 

La Rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.