Le derby boyomais du samedi 26 octobre prochain entre le TS Malekesa et l’AS Nika aura une saveur particulière car les deux équipes reviennent chacune d’une victoire.

Si Nika cherchera à confirmer son bon début de la saison, un troisième succès d’affilé pour rester dans le haut du tableau et sortir de cette mauvaise spirale de défaites face à Malekesa au stade de l’Athénée, le TS Malekesa, par contre, cherchera à tout prix une victoire pour revenir à la hauteur de son adversaire qui a 6 points en 2 matchs et éradiquer defitivement le doute de ce début de la saison après cette crise qui a secoué l’équipe. En tout , le derby est aussi question de prestige.

Il faut alors signaler quelques absences de tailles dans ce mystérieux derby boyomais.

• Du côté de TS Malekesa :Assani Satala et Gaby Batongo. Assani Satala, ce jeune milieu du terrain talentueux sera un absent de taille du côté de Malekesa à cause de ses deux cartons jaunes, synonyme d’un carton rouge, obtenus lors de la rencontre face à Makiso, le samedi 19 novembre dernier. Ce jeune avait alors tout donné dans ce match en étant sur tous les coups et a fait joué son équipe avant de quitter ses coéquipiers à la 89e minute.
Gaby Batongo, ce milieu du terrain offensif, a quitté ses coéquipiers sur blessure grave au début de la deuxième période et son forfait est annoncé par le staff médical de Malekesa.

• Du côté de l’AS Nika : Junior Lifembo et Arnold Batumbu dit Lava, tous deux ayant accumulés deux cartons jaunes lors de deux premiers matches de Nika contre Makiso et Nouvelle Espérance.
Ces deux milieux importants qui ont stabilisé l’entre jeu de Nika seront des absents très remarqués.

Le coach Guylain Munongo de Nika pourra composer son 11 sans ces deux milieux du terrain et peut alors faire confiance à Manu Gamisa comme milieu récupérateur pour palier à l’absence de Junior Lifembo, tandis que le coach Puputshu Ikatisa de Malekesa pourra compter sur le retour de son maître à jouer, Dieu merci Kifala dit Messi, malade contre Makiso. Cet homme dont les Nikarois gardent des mauvais souvenirs pour ses coups-francs magiques.

Le Derby ne se joue pas mais se gagne !

Jerry Lombo Alauwa