Eveil patriotique. L’artiste Musicien Koffi Olomidé ne cache pas ses émotions face à la misère que traverse le peuple Congolais. Dans sa nouvelle chanson intitulé IGF, le roi de la Rumba congolaise dresse un tableau sombre de la situation du pays.

L’artiste musicien Koffi Olomidé très connu pour son franc-parler, n’a pas failli à sa réputation. En représentant du ministère public, l’artiste dresse un véritable réquisitoire sur les maux qui caractérisent la société congolaise : gabegie, vol, jouissance publique et détournements de deniers publics par les gouvernants.

C’est un texte hors de l’ordinaire qui décrit la situation chaotique de la RDC à travers cette œuvre musicale très engagée.
La chanson Koffi Olomide chante IGF, attendait, inspection générale des finances, met à nu cette dérive. Elle aborde des sujets sensibles : « le salaire des travailleurs qui construit des maisons pour des femmes illégitimes communément appelé « 3ieme bureau ».

Il dénonce l’argent versé dans des centres pour handicapés mais qui achète des voitures de luxe telles que les Ferraris.
Mopao Mokonzi évoque le cas du stade municipal de la commune de Bandalungwa à Kinshasa, devenu un jardin zoologique, les montants alloués pour les écoles mais qui malheureusement achète un château en Espagne. Le patron de la Rumba Congolaise comme il aime s’appelait, n’est pas rester indifférent sur l’affaire dite de 100 Jours.
Il évoque un détournement des millions au profit de l’achat d’un domaine à Anvers en Belgique. Les cas des chinois et libanais sur les minerais du Congo ont également attiré le célèbre artiste congolais.

Tout en considérant que la RDC n’est un fait privé, Koffi Olomidé appelle le peuple Congolais au patriotisme et dénonce sa naïveté. C’est une chanson devenue virale sur les réseaux sociaux.
En moins de 48 heures sur Youtube, la chanson enregistre déjà plus de milliers des vues.

Jean Claude Fundi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.