En séjour à Kisangani depuis le lundi 26 septembre 2022 , Potin Madjaliwa, expert à la fédération congolaise de Karaté traditionnel a dévoilé l’objet de sa mission à Kisangani au cours d’une interview qu’il a accordé à la presse sportive boyomaise ce mardi 27 septembre 2022 , après une séance de briefing qu’il a tenu avec les membres de la Ligue Provinciale de Karaté Traditionnel de la Tshopo à l’espace culturel Ngoma.

« Je suis à Kisangani, chef lieu de la province de la Tshopo pour une double mission. D’abord, la vulgarisation de la Fédération Congolaise de Karaté Traditionnel devant les autorités, les pratiquants du Karaté ainsi que les publics et la remise à niveau des athlètes pour la forme traditionnel« , a signifié Potin Madjaliwa.

S’agissant de l’atelier de la remise à niveau des athlètes, l’expert de la Fédération Congolaise de Karaté Traditionnel, a précisé qu’il prendra 10 jours et il sera question de faire la mise au point sur le système de Karaté traditionnel avant d’énumérer les 3 formes de Karaté qui existent. À savoir, la forme sportive, scientifique et art de combat.

« Et nous allons distinguer ces 3 formes et s’atteler sur chacune de ses 3 formes« .

Notons que la grande salle de l’espace culturel Ngoma va servir de cadre le mercredi 29 septembre 2022 à l’activité liée à la vulgarisation de la Fédération Congolaise de Karaté traditionnel aux autorités, pratiquants de Karaté , les publics et sera suivi d’un atelier qui va réunir tous les pratiquants du Karaté sans distinction aucune.

Jerry Lombo