C’est en sa qualité de député provincial de la Tshopo, elu de la ville de Kisangani et dirigeant sportif que l’honorable Dedosh Lusangi a saisi le président de la Ligue Nationale de Football « Linafoot » sur la gestion de la Ligue 2 dans la zone Est A.
C’est après avoir été saisi par certains clubs de la ville de Kisangani qui participent à la Ligue 2 de la Linafoot dans la zone Est A que Dedosh Lusangi a décidé de saisir le président de la Linafoot pour lui présenter les différents désidératas de ces équipes.

Parmis ces désidératas, il ya d’abord le sérieux problème de l’application des certaines dispositions contenues dans les règlements des différentes éditions et vont très souvent en défaveur des équipes de la zone de développement Est plus particulièrement celles de Kisangani.

Dans sa correspondance, Dedosh Lusangi est revenu sur 3 scénarios.
Le premier, c’est lors de l’édition 2019-2020 que le TS Malekesa s’est vu refusé la montée en Ligue 1 sans raison valable après avoir terminé 1er de la zone Est alors que le règlement du championnat ne prévoyait pas la phase de play-off mais les équipes des zones de développement Ouest et Sud ont accédé en
Ligue 1 avec le même système d’organisation du championnat.

Le 2e cas de figure et celui de l’édition 2020-2021 où Nika a terminé 2e de la Zone Est et meilleur 2e de toutes les zones après la phase de play-off jouée à Goma remplissant ainsi toutes les conditions pour une probable montée mais s’est vu refusé la montée au détriment de l’équipe de Tshinkuku qui n’était même pas dans les critères.
Et, ça s’est répété également lors de saison sportive 2021-2022.

Comme si cela ne suffisait, c’est ce 3e scénario qui vient alors confirmer cette marginalisation des équipes de la Tshopo par les instances faitières de football congolais.
Pour cette édition 2022-2023, toutes les équipes championnes des différentes ligues provinciales disséminées à travers le pays sont promues en Ligue 2 de la Linafoot mais l’AS Nouvelle Espérance, une équipe de Kisangani, championne de la Lifpo n’est pas promue.
Et ce qui dérange encore, la Linafoot a promu certains clubs qui n’ont même joués les championnats provinciaux dans leurs ligues respectives.

L’honorable Dedosh Lusangi a alors signifié dans sa correspondance que , face à tous ces scénarios, il se démontre que les équipes de la Tshopo sont marginalisées alors que ses dirigeants dépensent chaque saison de gros moyens financiers et trouvent alors inopportune de participer à ces championnats.

C’est pourquoi, l’honorable Dedosh Lusangi demande alors au président de la Linafoot de veiller scrupulesement à l’application stricte du règlement du championnat édicté par la Linafoot et aux différentes autorités du pouvoir public d’avoir un oeil regardant pour la paix sociale et l’équité dans la gestion de la chose publique avant de juger d’absurde le silence narquois de la Fecofa face à cette injustice subie par les équipes de la Tshopo.

Signalons par ailleurs que dans cette correspondance adressée au président de la Linafoot, le chef de l’État, le président du Sénat, de l’Assemblée nationale, le 1er ministre, le ministre des sports , la gouverneure de la Tshopo, le président de la Fecofa et autres sont mis en copies.

Jerry Lombo.