Actualités Environnement

Tshopo : « la gestion équilibrée de l’espace », quand Tropenbos RDC renforce les capacités des administrations.

Tshopo : « la gestion équilibrée de l’espace », quand Tropenbos RDC renforce les capacités des administrations.

Aménager le territoire, c’est penser le futur en optant aujourd’hui pour la localisation de ce que seront demain les pôles, les axes, les équipements dédiés au développement, tout en concevant les institutions et les différents acteurs, pense l’organisation non gouvernementale Tropenbos RDC.

Cette organisation non gouvernementale de l’environnement oeuvrant dans la province de la Tshopo met les bouchées double. Elle fait de l’aménagement du territoire son cheval de bataille.

Alphonse Maindo Professeur à l’université de Kisangani et directeur de Tropenbos RDC estime que la mise en œuvre de la réforme de l’aménagement du territoire doit se faire simultanément à tous les niveaux de gouvernance territoriale afin d’assurer une répartition équilibrée des ressources, des activités et des hommes dans l’espace. Ceci, dans le seul but de préserver durablement l’ensemble du territoire comme lieu de vie et d’activité.

Ne lésinant pas sur les moyens, Tropenbos RDC, dans le cadre de son programme « Working Landscapes » ou Paysages fonctionnels exécuté dans les secteurs de Bekeni Kondolole et Bakundumu (territoire de Bafwasende), vient de renforcer les capacités des administrations provinciales et locales de la Tshopo en matière d’aménagement du territoire. C’était au cours d’un atelier organisé samedi 19 mars à l’hôtel les Mambo à Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo.

« Ce programme vise à faire en sorte que les différentes utilisations des terres dans ces secteurs puissent se faire de manière harmonieuse et rationnelle pour le bien-être des populations qui y habitent. C’est ainsi qu’il est prévu d’appuyer ces deux secteurs de se doter des plans d’aménagement de leur territoire qui fait des allocations des terres pour la rationalisation de l’utilisation de l’espace », explique Professeur Alphonse Maindo.

Dans cette optique, note le directeur de cette organisation environnementale, ce plan d’aménagement du territoire ne doit pas se faire non seulement par les experts mais avec toutes les parties prenantes concernées.

« Avant de commencer la mise en œuvre de cet ouvrage avec les experts, qui est le plan d’aménagement de ces deux secteurs, il a fallu d’abord renforcer les capacités de tous ceux qui sont impliqués d’une manière ou d’une autre, donc les parties prenantes« , a-t-il renchérit.

Cependant, la faible connaissance en matière d’aménagement du territoire par les administrations provinciales et locales, entraîne une faible appropriation des outils déjà disponibles mais aussi sa mise en pratique fait défaut, alerte Tropenbos RDC.

Il convient de noter que la province de la Tshopo s’est dotée de certains outils de planification spatiale à savoir : le schéma provincial d’aménagement du territoire, les plans territoriaux d’aménagement du territoire, oeuvre de Tropenbos RDC.
Il est à signaler également que plusieurs autres outils de planification spatiale sont attendus de ce processus au niveau national notamment, un document de politique nationale d’aménagement du territoire ainsi qu’un projet de loi relatif à l’aménagement du territoire, respectueux des ressources forestières et des droits et besoins des communautés locales et peuples autochtones.

Jean Claude Fundi

1 Comment

    Ce programme landscapes de tropenbos est louable pour notre Province. Mais sa stratégie, de mise en oeuvre, les livrables (documents à produire, …) ne corroborent pas car à ceux assignés dans le processus de réforme d’aménagement du territoire en cours au niveau national. Dommage et regrettable aux ressources allouées pour cette initiative pertinente qui se fait à l’encontre de réforme.
    Cas concret: La proposition de Loi sur l’AT ne prévoit en aucun instrument appelé Schéma provincial de l’AT; l’AT ne se fait pas à l’échelle de territoire; etc.
    La réforme prévoit la participation de communautés dans la production des livrables à l’échelle locale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.