Après des échauffourées suivies d’un désordre orchestré par les jeunes de Yatolema au village Yaongendja suite au meurtre de l’un de leur, un jeune homme de 18 ans révolu, l’honorable Jean Pierre Litema s’est rendu à Yatolema son fief électoral pour faire régner la paix.

Soucieux des problèmes de sa base, le député provincial de la Tshopo Jean Pierre LITEMA, élu du territoire d’opala, s’est rendu à Yatolema, localité située à 90 Kilomètres de Kisangani pour faire régner la paix. Ceci suite au désordre criant orchestré par les jeunes de la cité de Yatolema qui ont eu à saccager et brillé plus de 15 maisons à Yaongendja, village situé à 80Km de Kisangani. Tout ceci, suite au meurtre d’un jeune homme de 18 ans atteint par balle perdue tiré par un policier à la poursuite d’un présumé violeur.

Dans leur colère, ces jeunes ont pu saccager et vandaliser le bureau de la police de Yatolema. Ils revendiquent ainsi l’un de leur, le pauvre Jordan âgé de 18 ans révolu tué par balles au village Yangendja.

Aussitôt informé de l’arrivée de leur élu à Yatolema, la population de cette contrée a pris d’assaut l’hôtel où logeait cet élu du peuple pour lui faire part de la situation et demander son implication pour le changement des policiers de cette cité.

Après avoir échangé avec le major Sambia du district de Lubunga et autres structures pour s’imprégner de la situation, Jean Pierre Litema est allé réconforter la famille du défunt pour des échanges approfondies et recueillir leurs désidératas à soumettre au gouvernement provincial de la Tshopo. A la même occasion, l’élu d’opala a assisté financièrement ladite famille.

Il convient de signaler que le policier auteur de ce forfait est aux arrêts et le présumé violeur serait en fuite.

RÉDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.