Politique Enseignement Actualités

Turbulences politiques en Rdc: Lorsque la constitution est violée, on ne donne pas des conseils : on saisit l’autorité en charge de censurer les violations.(Evariste Boshab)

Turbulences politiques en Rdc: Lorsque la constitution est violée, on ne donne pas des conseils : on saisit l’autorité en charge de censurer les violations.(Evariste Boshab)

Arrivée à Kisangani jeudi, 05 novembre 2020 dans le cadre de la soutenance de la thèse du doctorat en droit par Me. Maurice KALE NZONGELE, le senateur Evariste Boshab, professeur du droit constitutionnel n’a pas manqué l’occasion de répondre aux questions des journalistes à l’aéroport international de Bangboka sur l’actualité politique en République Démocratique du Congo.

Evariste Boshab a rappelé en linéaire la brève histoire de la République Démocratique du Congo de l’année de l’indépendance en disant :

 » Je suis congolais, j’ai un certain âge, en 1960 un mois après l’indépendance, nous avons plongé dans une crise qui était fatale pour les gens de mon âge… La plupart avaient même raté la scolarité, parce que presque chaque année les balles crépitaient et nous allions nous casher avec nos parents en brousse « , lâche le sénateur Evariste Boshab avant de poursuivre :

 » je suis un habitué des crises, en ayant la foi en Dieu, j’espère que le pays va se releverIl y a des jeunes, des castes qui croient en ce pays, il y’a des vieux aussi comme moi qui croient en ce pays, conclu le Sénateur Evariste Boshab…Nous ne sommes pas condamnés à végéter, j’ai l’espoir pour mon pays, un grand espoir« .

Parlant des consultations, le sénateur Evariste Boshab dit qu’il n’a pas besoin de parler de ces consultations, le chef de l’État a le droit d’organiser ce qu’il entend pour donner la direction qu’il entend au pays, je suis membre du PPRD et suis tenu par la discipline de mon parti.


Jusqu’à ce jour, mon parti n’a pas été invité à ces consultations et je ne suis pas la personne la mieux qualifiée pour pouvoir engager le parti.
Je ne saurais répondre au nom de mon parti parce que je n’ai pas qualité.


« …Dans l’organisation de mon parti, nous avons le secrétaire permanent qui est le numéro 1, il a son comité exécutif, il a aussi son porte-parole.
Pour l’instant je ne suis qu’un militant et un militant n’engage pas le parti… »

Sébastien Mulamba