Actualités Social Santé

RDC: le débat sur la légalité ou non du couvre-feu est idéaliste et innoportun (Professeur Justin Kyale ).

RDC: le débat sur la légalité ou non du couvre-feu est idéaliste et innoportun (Professeur Justin Kyale ).

Le couvre-feu instauré en République démocratique du Congo de 21 heures à 5 heures du matin continue à défrayer la chronique et divise les scientifiques. Pour certains, cette restriction de la liberté assorti d’un simple communiqué, est une violation intentionnelle de la constitution. D’autres, par contre, estiment qu’aucun article de la constitution n’a été violé.

Pour le Professeur Justin Kyale, toute personne est libre d’émettre son point de vue. Cependant selon lui, ce débat sur la légalité ou non du couvre-feu est idéaliste, non réaliste et inopportun.

Il souligne que dans la gestion des affaires étatiques, certaines matières nécessitent la prise des décisions sans tenir compte de la légalité de ces dernières.

« C’est le cas de la menace sécuritaire du territoire. Ce qui importe c’est la légitimité des décisions prises au sens sociologique. Dans le cas d’espèces, la nation est menacée par la Covid19 dont les impacts négatifs sont nombreux et ce, sur plusieurs plans. Ceci pose un sérieux problème de sécurité sanitaire. La vie des citoyens est en danger », déclare-t-il.

Cet enseignant de l’université de Kisangani pense que les gouvernants à tous les niveaux sont obligés d’agir et ce de manière urgente.


« La constitution n’est pas au-dessus des âmes qui périssent chaque jour. Nous ne perdons rien en respectant le couvre-feu », conclu Professeur Justin Kyale.

Jean-Claude Fundi