Social Actualités

SOCIAL : L’église catholique d’Uvira apporte son soutien au Dr Denis MUKWEGE.

SOCIAL : L’église catholique d’Uvira apporte son soutien au Dr Denis MUKWEGE.

Ceci est contenu dans une lettre du 20 Août dernier adressé au Docteur Denis Mukwege par Son Excellence Sébastien Joseph Muyengo, Évêque d’Uvira. Le numéro 1 de l’église catholique d’Uvira remercie le prix Nobel pour son combat et l’encourage dans ses positions en faveur de la paix et surtout de la protection des vies humaines dans notre pays. Reconnaissant les risques auxquels s’expose le Dr Denis Mukwege, l’évêque d’Uvira rassure ce dernier qu’il est  sur sur la bonne voie en se faisant la voix des sans voix, non seulement en théorie, mais surtout en pratique.

En prenant ce risque, pense l’évêque, Denis Mukwege est en train d’accomplir le parole de notre seul maître et seigneur, « Si quelqu’un veut venir auprès de moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu »il me suive. Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi, la retrouvera« .

 » Chrétiens, intellectuels, élites du peuple, nous avons ce devoir d’exemplarité envers nos jeunes pour espérer nous en sortir un jour de ce marasme dans lequel, nous ne cessons de nous engouffrer à cause de la médiocrité aujourd’hui avérée, exacerbée de, nos seulement nos dirigeants politiques, mais aussi d’un certain nombre d’intellectuels, professeurs d’universités, médecins, juristes, etc., avides de réussites, de promotions sociales, d’intérêts personnels. Evêque dans cette région embrasée par des guerres, tueries, viols et violences de toute sorte, à la suite de notre Vieux Monseigneur Christophe Munzihirwa, dont l’exemple nous a toujours fasciné et encouragé, nous croyons que nous n’avons pas le droit de nous taire. Votre exemple nous stimule aussi dans ce sens » (Extrait de la lettre de l’évêque d’Uvira à Denis Mukwege)

Dans cette même correspondance, l’évêque Sébastien Joseph Muyengo demande au prix Nobel de ne pas avoir peur tant qu’il se bat pour une cause aussi juste, tout en estimant que le prix Nobel qu »il a reçu et qui nous honore tous, nul ne peut le lui enlever. enfin, l’évêque émet un vœu :

    » … puisse nos prières et notre bénédiction vous accompagner dans vos combats et pour toute votre oeuvre en faveur de la vie et du salut des hommes ».

La Rédaction.