TSHOPO : Deux gouverneurs à la tête d’une province?

Après environs 10 mois de crise interinstitutionnelle qui a prévalue dans la province de la TSHOPO née de suite d’une motion de censure étouffée, un calme apparent s’est observé.

Le 30 mars, ce conflit a semblé prendre fin, au cours de l’ouverture de la session du mars. Du coup, une autre motion a frappé le même gouvernement deux semaines plus tard, le 12 avril 2021. Logiquement le gouverneur devait aller présenter ses moyens de défenses 48 heures après.

Dans la suite des événements, le gouverneur ne s’est pas présenté et a adressé une correspondance à l’Assemblée provinciale, en lieu et place de se présenter.

Outre la saga judiciaire qui semble ne pas donner raison au gouverneur WALLE, le vice premier ministre, ministre de l’intérieur, sécurité et ordre public est venu mettre fin à la confusion le 22 avril, désignant le vice-gouverneur comme intérimaire.

Le même 22, le gouverneur sortant WALLE s’est dit ne pas être concerné par ce télégramme du ministère de l’intérieur et ce, après avoir refusé de démissionner 48 heures après le vote de la motion.

Ce samedi 24 avril, pendant que l’intérimaire entrait officiellement en fonction, le gouverneur sortant WALLE lançait une campagne de vaccination contre la fièvre jaune dans les locaux du gouvernorat.

Chacun de ces deux se sent ce jour, de plein droit gouverneur de province.

Une confusion règne dans le chef de boyomais quand à ce.

Trésor BOTAMBA

Close

Catégories

error: Content is protected !!