Actualités

Tshopo / Insécurité : Ituri, une province en proie aux hommes en armes (fondation KINALEGU).

Tshopo / Insécurité : Ituri, une province en proie aux hommes en armes (fondation KINALEGU).

La province de l’Ituri ne vit plus en paix depuis un bon moment. Elle continue à compter les morts comme cela a été le cas pour l’année passée. A en croire le secrétaire général de la fondation KINALEGU, le chef des travaux Willy MUGISA, dans une déclaration lue devant la presse le lundi 18 janvier 2021, dans les après midi à Laplace des martyrs, la province de l’Ituri est une province en proie aux hommes en armes qui mettent en mal la sécurité des populations civiles et dont les conséquences sont ressenties à la Tshopo.


« … Supportez que nous disons que sur le plan sécuritaire et humanitaire en Ituri 2020=2021. Plusieurs villages sont mis en feu et en sang. Le 06 janvier, l’attaque de 3 villages du territoire d’Irumu à savoir Diango, centrale, Solenyama et Tokodo par les hommes en armes s’est soldée par 4 morts et plusieurs civils blessés. Le 08 janvier dernier, la localité de Lengabo à quelques kilomètres de La ville de Bunia a été désertée de ses habitants suite à un affrontement entre Fardc et les miliciens du Front des patriotes Intégrés du Congo, FPIC. Des déplacements massifs des populations sans assistance, des morts, des kidnappés et des blessés ont été comptés dans les quartiers Delé et Hoho de ladite localité… »


Cela étant, La Fondation Kinalegu condamne avec la plus grande fermeté les tueries ciblées de 46 pygmées à ABEMBI BIAKATO, territoire de Mambassa en Ituri par les présumés rebelles ougandais de l’ADF; la résurgence de l’activisme des groupes armés avec comme épicentre le territoire d’Irumu et la coalition CODECO, FRPIC et les éléments de FRPI réfractaires du processus de la démobilisation et réinsertion communautaire de l’Ituri qui ont pris pour cible l’attaque imminente de la ville de Bunia; la communautarisation des conflits de l’Ituri par certains politiciens en mal de positionnement, le vol des bétails et les incendies des villages dans le territoire d’Irumu.


La Fondation Kinalegu invite le président de la république non seulement à concrétiser sa promesse, celle d’implanter son Etat-major
général des Fardc à l’Est du pays mais aussi à déplacer la capitale de la RDC dans cette partie
du territoire national, c’est-à-dire à l’Est du Pays, dans le but d’anéantir définitivement les groupes rebelles congolais et étrangers.


Rachel Linzenge