Actualités Social Economie

Kisangani: les activités commerciales paralysés ce 25 novembre

Kisangani: les activités commerciales paralysés ce 25 novembre

Magasins, boutiques, dépôts et autres commerces sont restés fermés ce mercredi 25 novembre au marché central de Kisangani.
Cette paralysie d’activités commerciales au grand centre de négoce de la province de la Tshopo fait suite à l’appel de l’association des commerçants du Congo, A.C.C en sigle
.

Les commerçants réunis au sein de ce syndicat voudraient au travers cette paralysie d’activités faire attendre leurs voix quant au calvaire qu’ils éprouvent sur la route nationale numéro 4 (RN4) suite à sa dégradation mais protestent aussi contre la multiplicité des taxes.

Fataki Saidi

Pour Fataki Saidi, président de l’association des commerçants du Congo, la fermeture des activités de ce jour rentre dans le cadre de la recherche des solutions à leurs préoccupations.


« La paralysie des activités de ce jour est un message au gouvernement pour la recherche des solutions au sujet de la dégradation de la RN4 et de la question du pont bascule. Ce pont appartient à un particulier et s’associe à l’état pour faire souffrir les opérateurs économiques », pense Fataki Saidi.

A l’en croire, au cours d’une rencontre avec le vice-gouverneur de la province de la Tshopo, ce dernier a rassuré les opérateurs économiques de la réhabilitation incessante de la RN4 car le foner avait déjà décaissé une somme de 1 400 000 dollars américains pour ce faire.

Le président de l’association des commerçants du Congo, qui s’appuie sur la déclaration du directeur général ad intérim du Foner lors de son récent séjour à Kisangani de la disponibilité du montant consacré à la réhabilitation de ce tronçon routier, se demande du retour des engins de la compagnie chinoise chargée à Kisangani d’excuter ses travaux alors que la société s’était déplacée pour les travaux.
Fataki Saidi annonce que les activités commerciales reprendront jusqu’à ce que la solution à leurs revendications soit prise en compte.

Les opérateurs économiques réunis au sein de l’association des commerçants du Congo ont dans un mémorandum du 23 novembre 2020 adressé au gouverneur de province, exigé ce qui suit :

  • la suppression des activités du pont bascule installé sur la route nationale numéro 4 au point kilométrique 13;
  • la suspension de paillage de la taxe conventionnelle des voitures transportant les marchandises ;
  • d’associer les opérateurs économiques par ses syndicats au contrôle et suivi de la réhabilitation de la RN 4 ;
  • fournir des explications claires sur les 1 400 000 $ déboursés par le Foner.

Il sied de noter que la route nationale numéro 4 est dans un état de délabrement très avancé depuis plusieurs mois. Cette situation ne favorise pas l’approvisionnement de la ville de Kisangani en produits vivriers en provenance des provinces de l’est de la République mais aussi des produits manufacturés en provenance de l’Ouganda et de la Tanzanie.
La route nationale numéro 4 est une route d’intérêt national et permet d’approvisionner le chef-lieu de la province de la Tshopo. Depuis son délabrement très avancé, les conséquences se font déjà sentir sur le marché.

Jean Claude Fundi